Production des premiers barils, bénéfice du pétrole sénégalais : Les engagement de la PDG de Woodside

Read Time:1 Minute, 10 Second
Sauf changement inattendu dans l’accord bipartite entre l’État du Sénégal et Woodside Petroleum,  le calendrier déjà fixé sera respecté. C’est l’engagement qu’a pris Meg O’Neill, la présidente directrice générale de la société pétrolière dont le siège social est basé en Australie, qui maintient ses prévisions pour la production du premier baril de pétrole de Sangomar à la mi-2024.
 
Dans cette optique d’ailleurs, elle souligne que le départ du Fpso (Le bateau flottant de production, de stockage et de déchargement du pétrole) montre «l’engagement de Woodside envers le Sénégal, son développement et sa prospérité futurs». Ledit Fpso, poursuit la PDG cité par IGFM, est doté d’une infrastructure sous-marine et d’une capacité de production d’environ 100 000 barils par jour.
 
A quelques mois de cette échéance tant attendue, Meg O’Neill s’est également engagée à faire en sorte que les retombées de la production des gisements pétro-gaziers profitent à la population sénégalaise. Coupant court à la polémique qui fait rage au Sénégal sur la répartition des bénéfices de l’exploitation de ces ressources, la compagnie indique, dans un communiqué de presse : « Sangomar est le premier développement pétrolier offshore du Sénégal et nous restons déterminés à travailler avec le gouvernement du Sénégal et les communautés locales pour garantir que les bénéfices de nos investissements se font largement sentir dans tout le pays ».   
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Air Sénégal : Le prix du vol Dakar-Saint-Louis dévoilé
Next post Louga : Pronostic vital engagé pour un homme agressé au couteau