Accusations de viol: L’affaire « Sweet Beauté » renvoyée devant les chambres criminelles

Read Time:48 Second

C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire dite « Sweet beauté » opposant le leader de Pastef, Ousmane Sonko, à la masseuse Adji Sarr. En effet, le Doyen des juges d’instruction, Maham Diallo, se fondant sur les dispositions de l’article 177 du Code de procédure pénal, a notifié mardi 17 janvier aux avocats des parties l’ordonnance de renvoi et mise en accusation devant les chambres criminelles. Ce, après avoir recueilli les observateurs du Parquet et des conseils des parties. La date du procès n’est pas cependant pas encore fixée.

Dans son avis, le magistrat instructeur a rappelé qu’Ousmane Sonko et Ndeye Khady Ndiaye « inculpés de viols et menaces de morts (faits prévus et punis par les articles 320, 320 bis et suivants du Code pénal et la loi 2020-05 du 10 janvier 2020 ».

Pour rappel, cette affaire a éclaté depuis février 2021. Les différentes parties ont été toutes entendues par le juge d’instruction.

Lesoleil.sn

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Le rappeur « Nitt doff » arrêté par les éléments de la Sureté urbaine
Next post Le Sénégal serait- il un éternel pays de faits divers ?