Mountaga Sy, l’homme des grands défis

L’homme est un baroudeur. Il est partisan du travail bien fait. Bien exécuté et propre. A la manière de sa mise. Il se veut toujours correct. Costume cravate et chaussures en cuir bien cirées. L’allure impeccable. Même en visite de chantier, Mountaga SY a tendance à soigner sa mise. Le casque de protection bien mis, gillet et chaussures de chantier. Plutôt que son bureau climatisé, le plus clair de son temps, il est sur le terrain pour diriger au sens littéral les chantiers de l’Etat. Toujours sur le terrain, inspectant pour mesurer l’avancement des travaux. On le voyait en permanence lors des travaux préparatoires de la phase 2 du TER ou encore lors de la reconstruction des plages de Saly. Dix ans à la tête de l’agence nationale pour la promotion des investissements et des grands travaux APIX SA, l’homme est au cœur du dispositif de mise en œuvre des projets du Plan Sénégal Émergent. Un travail impeccable et le rendu toujours propre comme l’homme dans son port vestimentaire. Et quand les autres sont dans le verbiage inutile, lui, il est dans l’action. Toujours dans l’action et à cœur de réussir sa mission avec perfection. Il a ainsi mené de main de maître les grands projets de l’Etat et en a toujours restitué une copie propre. Ça, on l’a déjà dit. De nature perfectionniste, il a toujours fait montre d’une constance qui lui vaut la confiance renouvelée du président de la République. La dernière a été sa nomination à la Direction du Port Autonome de Dakar. Un poumon de l’économie très mal en point. La preuve par les doléances de ses acteurs lors de la concertation à la présidence de la République contre la vie chère. C’est dire qu’il a été appelé au chevet du Port de Dakar pour en faire un outil beaucoup plus performant face à la concurrence des autres Ports et surtout à la crise qui sévit un peu partout dans le monde avec la Covid et la guerre en Ukraine. Mountaga Sy a , on peut le dire ainsi, le panache. L’excellence, il l’a toujours cultivée. Diplômé en Finances et Administration de l’Université du Québec à Montréal, il était également major de sa promotion en sciences de l’ingénieur de l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar. Par son background, Mountaga Sy fut porté à la tête de plusieurs organisations internationales regroupant des dirigeants d’entreprises. Directeur de Crown Closures Europe entre mai 2011 et septembre 2013. Directeur du Centre d’Excellence en R&D du Groupe basé en Italie entre Mai 2011 et septembre 2013. Last but not least, Directeur de Crown Food Africa entre 2010 et 2011 pilotage à partir de Paris des Opérations Africaines. Directeur Crown Food France Laon du groupe Crown Food Europe de 2007 à 2010. Directeur de la Qualité et des Procédés Industriels de Crown Food Europe. Membre Fondateur et Président du RAPI (Réseau pour l’Amélioration de la Productivité Industrielle) Directeur d’Exploitation puis Directeur de Crown Cork & Seal Sénégal de 1990 à 2004, première entreprise certifiée ISO 9001 version 2000 de l’Afrique de l’Ouest. Un impressionnant parcours qui le fit revenir dans son pays en 2013. Et c’était pour prendre les rênes de sa commune Aere Lao dans le Nord du pays. Une commune où il a entrepris un excellent travail qui fait la fierté de ses administrés. A l’Agence chargée de la Promotion de l’Investissement et des grands travaux, la structure est aujourd’hui en excellente santé financière. Près de 10 ans après, il change de cap pour prendre le large avec la société nationale du Port Autonome de Dakar. Macky Sall investit ainsi son candidat des grands défis pour faire des ports du Sénégal un hub économique attractif et moderne. Et avec Mountaga, le travail est toujours propre. Avec lui, l’avenir du port se dessine en performances. N’en doutez surtout pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Le nouveau boss de la Sapco remercie le Président de la République
Next post Nomination de Souleymane Ndiaye à la Sapco : le coordonnateur de Bby, Ismaila Dafa Sonko réagi