Maladie, emprisonnement, abandon : La tragédie d’une amazone de Macky Sall de la première heure

Si la plupart des souteneurs du « roi » voit  leurs efforts récompensés, tel n’est pas le cas pour Fatoucha Kane. Une militante de la première heure de l’Alliance Pour la République et un soutien indéfectible de  Macky Sall durant sa phase de conquête du pouvoir. Signe de son engagement, une photo sur laquelle elle apparaît aux côtés de Mame Mbaye Niang, accrochée aux grilles du Parlement, lors de la chaude journée du 23 juin 2011.

Si Mame Mbaye Niang a connu les ors du pouvoir, depuis, tel n’est pas le cas de son ex camarade qui enchaîne les déboires. Dans une vidéo, Fatoucha Kane décrit son sort, bien différent de celui de celui qui fut ministre de la jeunesse. A l’origine de son malheur, une maladie qui lui a valu plusieurs opérations. « Mon bras me fait énormément souffrir. Je suis même incapable de  de me laver moi-même. Ma mère m’aide alors qu’elle est âgée. Je suis l’aînée et le soutien de ma famille », raconte-t-elle.

Se sentant abandonnée, Fatoucha Kane lance un appel à ses camarades de parti. « Mon couple a volé en éclats à cause de mon engagement militant. J’ai été emprisonnée, accusée de vol. J’ai toujours soutenu les actions de mes camarades de parti ici à Pikine. Tout cela à cause de ma fidélité au président Macky », narre-t-elle.

Allant plus loin, la Pikinoise avertit ses camarades : « je demande de l’aide pour me soigner. Mais on dirait que je m’adresse à des sourds. Si jamais je meurs, qu’ils ne viennent surtout pas présenter leurs condoléances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Présidence Assemblée : Le profil des candidats de l’opposition en question
Next post Transport : Dakar Dem Dikk entre en zone de turbulence