Kaolack : l’ORSRE sensibilise les acteurs de l’agriculture et de l’élevage

L’Organe de régulation du système de récépissé d’entrepôt (ORSRE) avec à sa tête Idriss Junior Diallo poursuive ses tournées dans le bassin Agricole à travers les CDD pour rencontrer les acteurs , tels que les autorités administratives, agriculteurs, commerçants ,éleveurs et élus locaux afin de les sensibiliser sur le programme de compétitivité de l’agriculture et de l’élevage mais également d’échanger avec eux. sur les opportunités qu’offre le système de récépissé d’entrepôt qui est aujourd’hui un outil innovant mis à leur disposition par l’État du Sénégal.

Il est question de leur permettre d’accéder facilement aux financements et de conserver convenablement leurs productions, a expliqué Pierre Alexandre Lette, directeur des affaires juridiques de l’ORSRE.

Le programme de compétitivité de l’agriculture et de l’élevage est financé par la Banque mondiale notamment avec les structures FIDA, entre autres organisations qui visent à améliorer le cadre de commercialisation de l’arachide. L’ORSRE intervient dans ce cadre en accompagnant les acteurs à travers des activités de sensibilisation, d’information, de formation et d’équipement des unités de transformation. Le tout pour rehausser la filière arachidière.

“Cette locomotive de la souveraineté alimentaire au Sénégal répond à une préoccupation majeure du chef de l’Etat et aujourd’hui les accomplissements effectués le confortent dans sa vision de valoriser les produits locaux, une des priorités du Plan Sénégal Emergent (PSE). Avec un important programme de stockage des produits agricoles, l’institution met en réseau les producteurs agricoles et les institutions financières qui, jusqu’ici, leur étaient presque inaccessibles. Une façon de jouer sa partition dans l’équité sociale et la promotion des populations rurales”, a terminé Pierre Alexandre Lette.

Khady Sané thiam correspondante à Kaolack.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Nioro du Rip: Ndiayène Kadd, une cité religieuse oubliée par l’État depuis l’indépendance
Next post Kidira : drogue saisie d’une valeur de 24 milliards FCFA