Conseil constitutionnel : un point noir sur la carte de visite de Badio Camara

Mamadou Badio Camara a été nommé, jeudi dernier, président du Conseil constitutionnel. Il est présenté comme un «juge émérite» (Seydou Guèye). Mais sa carte de visite comporte un point noir.

Alors qu’il était premier président de la Cour suprême, il avait refusé de faire sa Déclaration de patrimoine. Il était soumis à cette obligation en tant qu’ordonnateur d’un budget supérieur à un milliard de francs CFA (exactement 1 milliard, 233 millions 583 mille 600).

Bés Bi-Le Jour, qui signale cet épisode datant de 2016, rappelle que Nafy Ngom Keita, à l’époque présidente de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC), qui reçoit les déclarations de patrimoine des autorités concernées sauf celle du chef de l’Etat, ainsi que le Forum civil, avaient critiqué la position de Mamadou Badio Camara.

Va-t-il rester sur la même ligne en tant que président du Conseil constitutionnel ? En tout cas, c’est lui qui reçoit la Déclaration de patrimoine du président de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post La mère de Paul Pogba a été menacée
Next post Gravement malade : Des internautes lancent une cagnotte pour Imam Ndao