Casamance la Yirwaa », une plateforme au service du social

Participer pleinement à l’essor de développement socio économique de la Casamance, c’est la mission qui est assignée par  » Casamance la Yirwaa ». Une plateforme de 223 membres qui participe pour le mieux être des populations de cette contrée. Ainsi, elle est composée d’ hommes et de femmes engagés, qui font du social dans des structures sanitaires, des mosquées entre autres.

Dans un passé récent « Casamance la Yirwaa » a offert des ventilateurs, des draps, des rideaux au centre hospitalier de Goudomp pour mettre les malades dans des conditions optimales.
Le village de Boudié Singhère, localité située dans la commune de Djirédji, département de Sedhiou a aussi bénéficié de l’altruisme de l’association. De vrais philanthropes qui ont doté la mosquée du dit village de nattes, et de livres coraniques.
Selon Cheikh Niass, un des membres de la plateforme,  » nous comptons apporter du soutien à nos populations. La mission n’est pas facile, mais la main dans la main nous y arriverons  » a – t- il déclaré.

Il poursuit qu’ils sollicitent des prières de tous pour accomplir cette noble mission celle de donner du sourire aux populations a laissé entendre.
Aujourd’hui le développement endogène devrait être là clé de voûte de toute structure pour émergence, car l’Etat ne peut tout faire. Si toutes les plateformes opèrent des actes de bienfaisance à l’ endroit de leurs populations comme c’est le cas de  » Casamance la Yirwaa » , nous pouvons dire sans risque de se tromper que c’ est possible de mettre nos hameaux, villages, villes et autres sur les rampes du développement. Il faut un développement endogène d’abord, ensuite exogène.

Malang MANÉ 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Le nouveau dg de la Sapco, parrain de la finale zonale de Baghère
Next post Goudomp le déficit de tables bancs hante le sommeil des chefs d’établissements