Bily boy, parcours et mort d’un rossignol Goudompois

La tragédie de la mort est en ceci qu’elle transforme la vie en destin. disait André Malraux.

La commune de Goudomp s’est réveillée avec le décés d’ Amadou Diallo, alias Bily boy, star du groupe de rap, Kermendeng. Le décés est survenu le 26 Septembre à l’ hôpital régional de Ziguinchor, vers 3 heures du matin.  Cette triste nouvelle a plongé toute la population de Goudomp dans la tristesse et la consternation.  Bily faisait partie de la voix portante de la musique Casamançaise.

Emporté des suites de maladie, la mort du leader vocal du groupe Kermendeng a surpris . L’ artiste de la  célèbre chanson ,  » Mouskéba Tano Magno’ littéralement   » la femme ne veut pas de coépouse » est parti sur la pointe des pieds laissant derrière lui une veuve et des enfants. Dès l’ annoce de la nouvelle, des hommages fusent de partout sur les réseaux sociaux.  Des témoignages sont unanimes, l’ homme est d’ une envergure internationale.  Pour certains , « c’est la voix du Balanatacounda qui s ‘est éteinte ».

Neveu du défunt, Souleymane, artiste; membre du groupe Kermendeng est frappé par la nouvelle. Visage attristé, le corps abattu, la voix tremblante, Tonton Jules comme l’ appelent affectueusement les fan’s peine à sortir des mots.

Il a exprimé sa tristesse en ces termes.  » Dieu a donné. Dieu a repris. Je suis trop peiné par la disparition de Bily. C’était un homme bien. Il aimait beaucoup sa ville natale , Goudomp. Aujourd’ hui, c’ est une perte énorme pour la communauté artistique du Sénégal, mais particulièerement de la Casamance ».

Sa soeur Binta, d’ une voix mélancolique a souligné que la musique Casamançaise vient de perdre un de ses piliers.  » Bily a éduqué les jeunes génération à travers la musique ». dit – elle.

     Bily, une mission accomplie

Né le 04 janvier 1988 à Goudomp, Bily a eu 34 ans . Issu de famille modeste, très jeune , il embrasse une carrière musicale pour porter la voix du Balantacounda. Son succés fut fulgurant. Ses débuts de carrière n’ ont pas été du tout repos. Bily a construit son talent à travers les « foureul », Bal populaire. des concerts de quartier avec d’ autres talents cachés  avant d’ aller d’ écouvrir d’autres univers comme en Guinée , en Gambie. Il a mis sur le marché un albums ‘ Dunya » 2010,  » Kermendeng’ Plus’ en 2019, musique éponyme du groupe il a composé avec Tonton Jules, aprés, ses déboires avec Bacary alias Star et Sister Sira.

Il a participé dans beaucoup de duo d’ artistes. En 2010 avec Thione Ballago Seck puis avec Fafadi. Son style afrobit, mélange de culture casamaçaise avec un fond musical traditionnel.

L’auteur de  » Mouskéba Tano Magno’ part mais laisse un patrimoine immense et un monde artistique orphelin. Souleymane, son neveu étudiant en sociologie à l ‘université Cheickh Anta Diop de Dakar va – t – il assuré la succession? Le temps nous édifiera.

Repose en paix, l’ homme fort.

Malang MANE

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Mimi touré: Je partage avec vous mon discours de ce dimanche 25 Septembre 2022
Next post   Témoignage émouvant de Souleymane Diallo alias « Tonton Jules Kermendeng