Affaire Doura Diallo : La justice desserre l’étau contre les trois incriminés

Le  gynécologue,  l’anesthésiste et l’infirmier qui avaient été arrêtés après le décès de Doura Diallo et de son bébé dans le district sanitaire de Kédougou, échappent à la prison. Présentés devant le Magistrat instructeur, ils ont été inculpés, certes, mais libérés et placés sous contrôle judiciaire.

Une décision qui tranche avec la sortie du Procureur de Kédougou, Baye Thiam. Selon ce dernier, citant un rapport médical, « les manœuvres du gynécologue pour extraire le nouveau-né ont causé (son) décès » et ont « certainement provoqué une rupture utérine qui a immédiatement conduit au décès de la mère suite à une hémorragie externe et un arrêt cardiaque”.

Pour rappel, Doura Diallo, en état de grossesse très avancée , s’est présentée mardi dernier au centre de santé de Kédougou. Elle est décédée après avoir abondamment saigné et à la suite d’une césarienne lors de laquelle le bébé a subi des blessures avant de succomber.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Gravement malade : Des internautes lancent une cagnotte pour Imam Ndao
Next post Présidence Assemblée : Le profil des candidats de l’opposition en question